Réinventons notre immunité

surpoids et obésité

Je me rappellerai toujours cette jolie jeune femme d’une trentaine d’année venue me voir, qui avait récemment découvert qu’elle était atteinte de deux maladies auto-immunes, une gastrite chronique auto-immune et une hypothyroïdie de Hashimoto. La chose la plus difficile pour elle était que son médecin traitant lui avait dit qu’il n’existait pas de traitement. La seule chose qu’il pouvait lui proposer c’était une visite annuelle pour surveiller l’évolution de sa maladie et une injection trimestrielle de vitamine B12 car celle-ci n’était plus absorbée. Cette patiente ayant accès à internet comme tout le monde se savait au stade II pour sa gastrite chronique et avait aussi lu que le stade suivant le stade III était celui de l’évolution maligne. Concernant son hypothyroïdie de Hashimoto, elle attendait patiemment que sa thyroïde ne sécrète plus d’hormones pour pouvoir ensuite prendre des hormones de substitution à vie.

Quel dommage que malgré toutes les connaissances fondamentales sur l’immunité qui ont été acquise depuis les années 1960 et les milliards dépensés, le système médical ne puisse rien lui proposer de plus ! Même pour une maladie aussi banale que le rhume, les cabinets de médecin sont toujours aussi bondés en hiver et il y a toujours autant de personnes grippées ou qui meurent de la grippe chaque année. Un simple coronavirus (SARS-CoV2) peut mettre le monde à ses pieds et faire des centaines de milliers de morts et des centaines de milliards de dollars de dépenses en quelques mois.

Si vous utilisez le mot clé « Immunology » dans la grande base de données médicale et biologique du NIH (National Institute of Health) ce sont plus de 1,6 millions de publications qui sont retrouvées. Or concernant les maladies liées à l’immunité, les propositions thérapeutiques principales sont les anti-inflammatoires, les corticoïdes, les immunosuppresseurs et les antibiotiques et concernant la prévention, seuls les vaccins, le masque, la distanciation ou le lavage des mains sont proposés. Pourquoi une telle disparité entre la quantité de connaissance fondamentale accumulée et la réalité sur le terrain face au patient ?

Notre vision de l’immunité est-elle étriquée ? Ne devrions nous pas la regarder autrement en adoptant une vision plus intégrative et systémique ?

Avec mon premier livre « Réinventons notre immunité, notre précieuse alliée pour une meilleure santé », je vous invite à reconsidérer votre immunité et notamment l’impact de votre mode de vie sur le bon fonctionnement de votre système immunitaire. En effet, l’alimentation, l’hygiène de vie, les pensées, le stress ont un effet sur votre immunité. Malgré les milliers de publications scientifiques sur l’impact de l’alimentation et de la nutrition sur le bon fonctionnement de votre système immunitaire, en avez-vous entendu parler dans les médias pendant cette période de pandémie ?

Non, pourquoi ?

Peut-être que cela gênerait certains lobbies si le gouvernement ou les médias avouaient que l’industrie agro-alimentaire vous empoisonne tous les jours à petit feu avec des graisses bon marché et de mauvaises qualités, ou des additifs en tout genre. Plus de 300 additifs sont autorisés en Europe et la plupart n’ont fait l’objet d’aucune étude de leur impact sur vos intestins ou votre système immunitaire. Quant aux graisses, pour les vendre au plus bas prix et pour qu’elles se conservent longtemps et ne rancissent pas, elles sont extraites à l’hexane, un dérivé du pétrole, puis ensuite traitées avec de l’hydroxyde de soude et de l’acide phosphorique. L’huile est aussi chauffée à 240°C dans ce processus. Ces méthodes extrêmement chimiques sont utilisées par la plupart des industriels de la planète pour produire des huiles végétales. Ces huiles qui viennent de la culture intensive parfois OGM sont sans couleur, sans goût, sans odeur, ne contiennent plus de vitamine E ou d’acides gras essentiels et n’ont donc plus de qualité nutritionnelle. Elles finissent dans nos fritures, brioches, gâteaux, biscuits, céréales du petit déjeuner, plats cuisinés industriels, mayonnaise ou vinaigrettes et bien sûr, dans les rayons des grandes surfaces.

Certains solvants sont vraiment toxiques pour les organismes vivants. Ils ont été impliqués dans le développement de maladies auto-immunes par certains chercheurs. L’exposition aux solvants est aussi un facteur de risque dans la sclérose latérale amyotrophique. Toutes les personnes qui présentent des facteurs de risque génétiques, à savoir une auto-immunité familiale ou qui se savent porteuses de facteurs génétiques prédisposants, et toutes les personnes actuellement atteintes de maladies auto-immunes devraient éviter toute exposition aux solvants afin d’éviter d’accroître leur risque de maladie auto-immune. Et à titre de prévention, toutes les personnes concernées par leur santé devraient aussi diminuer les aliments qui auraient pu rentrer en contact avec des solvants. C’est le cas de toutes les huiles raffinées c’est-à-dire pratiquement le cas de toutes les huiles non biologiques.

Savez-vous que la réglementation européenne permet de laisser jusqu’à 1mg d’hexane/kg d’huile. Aucune étude n’a établi les effets sur du long terme de petites doses d’héxane, un solvant régulièrement absorbé.

Les français utilisent 1,7 millions de tonne d’huile par an presqu’autant que la viande. Je vous invite à visualiser ce documentaire « Des huiles …pas si végétales » diffusé sur France 5 en 2017 pour comprendre les différences de qualité des différentes huiles et afin de faire un choix avisé la prochaine fois que vous vous rendrez dans votre supermarché préféré et que vous achèterez de l’huile.

En effet, ces huiles et ces graisses sont le pilier du bon fonctionnement de votre système immunitaire. Ce sont elles qui vont contrôler le bon fonctionnement de votre réaction inflammatoire afin qu’elle soit suffisamment efficace pour permettre une bonne élimination des virus ou des bactéries mais pas trop excessive pour éviter les dégâts aux tissus environnants.

Maintenant un quizz…

Si vous aviez peu de moyens et que vous deviez acheter un seul ingrédient en agriculture biologique, à votre avis lequel serait-il ?

Les huiles végétales bien entendu !

Achetez toujours vos huiles issues de l’agriculture biologique. C’est la garantie qu’elles seront extraites mécaniquement et pas trop chauffées (sans ajout d’hexane ou autres produits). Cela garantira la présence d’acides gras essentiels, dans cette huile, que votre corps ne peut pas fabriquer.  L’huile de colza non raffinée par exemple est riche en acides gras oméga-3 qui permettront la résolution de votre réaction inflammatoire suite à une infection virale. Par contre cette huile de colza bio ne peut pas être utilisée pour la cuisson et encore moins pour la friture.

Le journal « Le Monde » vient de publier un article qui montre une fois de plus l’importance de consommer des aliments issus de l’agriculture biologique. En effet dans une longue étude prospective réalisée sur plus de 33 000 personnes, une équipe franco-américaine a montré que les plus gros consommateurs d’aliments labellisés « AB » ont un risque de diabète de type 2 (parfois appelé « diabète gras ») réduit de plus d’un tiers, par rapport à ceux qui en consomment le moins. L’effet est encore plus significatif chez les femmes. Vous pouvez retrouver l’étude originale sur BMC.

Un autre quizz…

A votre avis, sans graisses dans votre organisme que seriez-vous ?

Une flaque d’environ 50 L d’eau…

En effet sans ses graisses nous ne serions que de l’eau liquide. C’est peut-être un peu exagéré mais pas complètement faux.

Il est donc temps que nous changions notre vision de l’immunité et que nous arrêtions de taire tous les moyens que nous avons de la renforcer ou de la moduler.

Avec ce livre, je vous propose une nouvelle vision de l’immunité.

Une vision systémique dans laquelle le système immunitaire est un système fonctionnant en harmonie et en collaboration avec les autres systèmes de notre organisme et notamment le système digestif, le microbiote et le système neuroendocrinien.

Dans la première partie du livre, je vous décris tous les facteurs qui peuvent déstabiliser votre immunité et ainsi mener à un excès de réponse immunitaire, de l’inflammation chronique et des maladies auto-immunes et / ou à un déficit de réponse immunitaire avec des infections à répétition et une incapacité de l’organisme à se débarrasser ou à maitriser des infections persistantes telles que les infections virales, bactériennes ou parasitaires. Ces facteurs incluent l’alimentation bien sûr mais aussi l’état de votre microbiote et de votre écosystème intestinal, le stress, le manque de sommeil, les perturbateurs endocriniens, les métaux lourds ou les ondes électromagnétiques.

Je vous présente ensuite les approches naturelles qui existent pour soutenir ou moduler le système immunitaire et ainsi diminuer les processus inflammatoires aigues et chroniques. Ces approches passent par la correction du terrain immunitaire et par l’élimination de l’agent causant l’inflammation, quand cela est possible. Je vous explique comment améliorer le fonctionnement de votre écosystème intestinal, quels sont les nutriments importants pour un bon fonctionnement de votre immunité, quelles sont les bonnes habitudes d’hygiène de vie à adopter, comment mieux gérer votre stress en prenant soin de votre nerf vague ou en utilisant des plantes adaptogènes, et comment améliorer le fonctionnement de vos cellules et vos mitochondries.

Enfin, ce livre s’inscrit positivement dans la modernité car il se veut être une approche intégrative fondée sur des données scientifiques (plus de 1300 citations scientifiques) et des règles de bon sens qu’il convient de ne pas oublier, de vivre au quotidien et de revisiter en fonction des évolutions et des nouvelles découvertes de la science.

Il est disponible sur toutes les plateformes en ligne et chez la plupart des libraires

Je vous en souhaite une bonne lecture…

A propos de l’auteur

Karine Bernard

Naturopathe, formatrice, conférencière et docteur en sciences (spécialité immunologie), je suis la fondatrice de la méthode ISIS « Solutions en immunomodulation intégrative et systémique ». Je suis également à l’origine du site  sur l’immuno-naturopathie au quotidien, un blog dédié à la santé et au bien-être qui fait la part belle à votre système immunitaire.