Covid-19 : Et si la solution était dans une mauvaise herbe envahissante !

médecine traditionnelle chinoise et covid-19

En cherchant des informations sur le Covid-19 dans PubMed, je suis tombée sur un article1 publié par Liying Dong du Department of Pharmacology, School of Pharmacy, Qingdao University, Qingdao, Shandong, China. Cet article intitulé « Discovering drugs to treat coronavirus disease 2019 (COVID-19) » cite différentes molécules et médicaments qui sont essayés actuellement pour combattre le coronavirus SARS-Cov-2 responsable de l’épidémie de COVID-19.

En arrivant à la toute fin de l’article (comme quoi, il faut lire l’article en entier et pas que le résumé ), l’auteur écrit « The same study also found that Chinese herbal medicines such as Rhizoma Polygoni Cuspidati and Radix Sophorae Tonkinensis may contain active ingredients against SARS-COV-2 »

Je sors mon traducteur et je lis « La même étude a également révélé que les plantes médicinales chinoises telles que Rhizoma Polygoni Cuspidati et Radix Sophorae Tonkinensis peuvent contenir des ingrédients actifs contre SARS-COV-2 ».

Et je me dis voilà enfin… peut-être quelque chose d’intéressant à me mettre sous la dent (au sens propre comme au figuré) !

Je creuse donc cette piste et surtout celle du rhizome de Polygonum Cuspidatum qui n’est rien d’autre que la racine de renouée du Japon.

Qui est cette plante qui pourrait peut-être nous aider à combattre le Covid-19 ?

La renouée du Japon (Polygonum cuspidatum Sieb. et Zucc.) est une plante herbacée vivace. Elle fait partie du genre Polygonum dans la famille des Polygonaceae,

Elle a été introduite en Europe par Philipp Franz Von Siebold, médecin officier de la compagnie des Indes orientales en poste à Nagasaki de 1823 à 1829 qui récolte, le premier, des pieds de cette renouée et les introduit dans son jardin à Leiden (Pays-Bas) en tant que plante ornementale. La renouée du Japon a très rapidement été utilisée comme plante mellifère et fixatrice des sols. Elle se révèle aujourd’hui, envahissante et difficile à éliminer.

Donc n’y penser même pas…. planter un pied dans votre jardin … je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée…

La renouée du Japon est une plante dont le rhizome, comestible, est largement utilisé en médecine traditionnelle asiatique, en Chine mais aussi au Japon et en Corée2

En Europe, elle est utilisée en phytothérapie depuis quelques années pour la teneur en resvératrol de son rhizome. En médecine traditionnelle asiatique, elle peut être utilisée seule ou dans un mélange complexe de plusieurs plantes.

La renouée du Japon en médecine traditionnelle

En chine

La racine séchée de la renouée du Japon est officiellement répertoriée dans la Pharmacopée de la République populaire de Chine sous le nom de « Hu Zhang » ; Pour une utilisation selon la Pharmacopée Chinoise, les rhizomes doivent être nettoyés puis coupés en fines tranches et enfin séchés.

En médecine traditionnelle chinoise, Hu Zhang est utilisé afin de favoriser la circulation sanguine, de dissiper la stase, d’expulser le vent et l’humidité, de dissiper les mucosités et de supprimer la toux. Par conséquent, Hu Zhang est couramment prescrit par les praticiens de médecine traditionnelle chinoise pour le traitement de la toux, de l’hépatite, de l’ictère, de l’aménorrhée, de la leucorrhée, de l’arthralgie et des morsures de serpent.

Pour ces différentes indications, 9 à 15 g de racines séchées quotidiennement, par voie orale sont recommandées.

Hu Zhang peut aussi être utilisé sous forme de décoction ou de crème pour une application locale lors de brûlures, de plaies ou de blessures traumatiques.

Plus largement, les traités de médecine asiatique décrivent l’usage des racines séchées de la renouée du Japon dans le traitement d’une multitude de problèmes de santé :

  • Inflammations d’origines diverses,
  • Dermatites suppuratives,
  • Gonorrhée,
  • Favus (affection du cuir chevelu due au Trichophyton schönleinii)
  • Pied d’athlète (lésion cutanée des orteils causée par certaines espèces de Trichophyton, Epidermophyton, et Ctenomyces pedis)
  • Hyperlipidémie,
  • Diverses affections hépatiques.

Utilisations au Japon

Au Japon Polygonum cuspidatum est nommé Itadori-Kon, ses racines sont utilisées pour la préparation d’une infusion nommée « Itadori tea ». En japonais le terme Itadori signifie « bien-être ».

Utilisations en Corée

En Corée, les rhizomes de Polygonum cuspidatum sont couramment utilisés pour maintenir l’hygiène buccale et dentaire. On retrouve aussi en Corée l’utilisation des racines de Polygonum cuspidatum comme aliment accompagnant le riz.

Utilisations actuelles

Aujourd’hui les rhizomes de la renouée du Japon entrent dans la composition de nombreux compléments alimentaires, mais aussi de crème ou autres onguents.

Elle est utilisée comme source de resvératrol dans de nombreux compléments alimentaires à visée protectrice du système cardio-vasculaire. En effet, P. cuspidatum possède des propriétés anti-oxydantes, inhibitrices de radicaux libres et hypolipémiantes. La renouée du Japon est également utilisée pour le traitement du diabète et de ses complications.

Elle est aussi utilisée pour traiter la toux dans les bronchites chroniques sous forme d’un mélange d’herbes médicinales contenant 10% de P. cuspidatum.

Les racines de P. cuspidatum sont utilisées en Corée pour le traitement des allergies, soit par voie orale ou plus couramment par voie cutanée lors de dermatite allergique.

La renouée du Japon est aussi présente dans des mélanges de plantes pour traiter les douleurs générales, les douleurs arthritiques et les fièvres causées par des infections.

Les propriétés de la renouée du Japon

La renouée du Japon possède donc de nombreuses indications, et des utilisations variées en Asie. Des recherches pharmacologiques et des études cliniques ont indiqué que l’extrait de Hu Zhang et ses principaux composés possèdent des activités antivirales, antimicrobiennes, anti-inflammatoires, anti-oxydantes, cutanées, broncho-pulmonaires, neuroprotectrices et cardioprotectrices.

En occident la renouée du Japon est utilisée comme source de resvératrol dans différents compléments alimentaires à visée protectrice du système cardiovasculaire, en particulier aux Etats-Unis. En Europe, la renouée du Japon entre dans la composition de certaines crèmes à usage cosmétique. Elle n’est malheureusement pas aussi largement utilisée en Europe qu’en Asie.

Quels sont les principes actifs de la renouée du Japon

Hu Zhang contient différentes classes de produits chimiques. Les stilbènes, dont le resvératrol, la polydatine et les anthraquinones comme l’émodine et son glycoside, sont les principaux composés de Hu Zhang. Hu Zhang contient également des flavonoïdes tels que la quercétine et la catéchine (+). Les principaux ingrédients actifs isolés de cette herbe sont l’émodine, la catéchine, la polydatine et le resvératrol.

Ses propriétés anti-inflammatoires sont associées au resvératrol mais aussi à l’émodine et la citreoroseine. Le resvératrol est une substance antioxydante et anti-inflammatoire que l’on trouve dans d’autres plantes et aussi dans certains aliments : arachides, canneberges et raisins.

En conclusion,

Les rhizomes de renouée du Japon pourraient être intéressants pour renforcer le terrain immunitaire contre les infections à Coronavirus grâce à ses propriétés antivirales, anti-oxydantes et anti-inflammatoires.

Mais si vous n’êtes pas un botaniste confirmé ou que vous vivez en ville, préférez des compléments en trans-resvératrol qui pourraient être aussi une aide anti-inflammatoire intéressante.

Sachant qu’un terrain pro-inflammatoire ne se modifie pas du jour au lendemain. N’attendez pas d’être malade pour le faire, ce sera moins efficace que si vous vous y prenez longtemps à l’avance.

Vous pouvez commencer à vous intéresser à l’alimentation anti-inflammatoire et à votre nerf vague deux moyens de modifier votre terrain inflammatoire.

Des compléments en trans-resvératrol pourraient être aussi une aide anti-inflammatoire intéressante.

Pour en savoir plus sur la renouée du Japon

Pour en savoir plus sur les méthodes anti-inflammatoires, je vous invite à lire les livres numériques suivants :

Prenez soin de vous en réveillant votre nerf vague

Si vous voulez en savoir plus sur les méthodes naturelles pour renforcer votre immunité et votre terrain immunitaire, je vous invite à lire

Sources

A propos de l’auteur

Karine Bernard

Naturopathe, formatrice, conférencière et docteur en sciences (spécialité immunologie), je suis la fondatrice de la méthode ISIS « Solutions en immunomodulation intégrative et systémique ». Je suis également à l’origine du site  sur l’immuno-naturopathie au quotidien, un blog dédié à la santé et au bien-être qui fait la part belle à votre système immunitaire.